Berlin

We spend a week to Berlin. A week full of meetings as usual but also with some bad adventures. Attention the narrative begins …
A summary in English at every end of article  from now … enjoy 🙂

Nous avons passé une semaine à Berlin. Une semaine pleine de rencontres comme toujours mais aussi avec quelques galères. Attention le récit commence…

Un début difficile (9/08)

 

Arrivée à Berlin 15h30. Nous décidons d’aller jusqu’à Alexander platz afin de trouver un point internet pour contacter le couchsurfeur qui peut nous recevoir.

Nous tombons sur un hostel avec le wifi gratuit. Nous lui envoyons un mail pour le prévenir de notre arrivée et nous en profitons pour faire d’autres requêtes pour le reste de la semaine. 19h, nous n’avons pas de nouvelle du couchsurfeur, nous décidons de voir s’il reste de la place à l’hostel pour la première nuit. Et non pas de place ! En même temps en plein mois d’août, fallait s’y attendre ! Ils nous indiquent les autres hostels. Nous nous mettons donc en quête d’un hébergement. Il est 20h et la nuit tombe. Les sacs sont lourds, Laura décide de rester avec les sacs tandis que Raphaël part à la recherche de places dans les hostels des environs. Une heure plus tard, il revient brecouille comme on dit dans le bouchennois. Nous aurions dû y penser, nous sommes samedi soir et c’est les vacances.

Enfin bref, nous nous retrouvons à errer dans les rues. Pas facile de planter la tente en plein centre-ville. Nous partons dans un autre quartier à une heure de marche de là, où se trouvent la plupart des hostels. Il est 2h du matin, nous sommes crevés, et les hostels que nous trouvons sont soit trop cher, soit complet. Nous atterrissons au Odyssée hostel où il n’y a pas non plus de place. Nous négocions avec le barman pour passer la nuit dans le bar et repartir au petit matin. Il y a le wifi, nous en profitons pour vérifier si des couchsurfeurs n’ont pas répondu. Le barman nous offre du lait, et du thé pour tenir la nuit. Très gentil ! Il est 6h, des français rentrent de soirée, nous commençons à discuter un peu. Le temps passe plus vite. Entre-temps, le couchsurfeur nous laisse un numéro pour le joindre. Nous quittons l’hostel à 7h. Nous attendons 10h pour essayer de le joindre mais sans réponse. Nous essayons plusieurs fois dans la journée mais sans réponse. Nous sommes crevés, nous décidons de prendre une chambre dans un hostel du centre pour la nuit. Notre budget de plusieurs jours est flingué, mais au moins nous allons nous reposer.

  Lire la suite

Publicités

En route pour l’allemagne / Germany direction

Premier jour: Kehl => Frankfort

 D’après Itchiwiki, Kehl est le meilleur spot pour poucer dans cette direction. Effectivement après 20 minutes nous sommes déposés à 50km de là, à Karlsruhe, à une intersection direction Francfort. C’est notre première discussion mixant allemand, anglais, français. C’est très plaisant de pouvoir mettre en pratique les langues. Raphaël rafraichit son allemand, tandis que Laura se met à l’anglais.

Ensuite, très rapidement, c’est Lillo qui nous amène jusqu’une aire d’autoroute près de Mannheim. Là nous subissons notre premier contrôle de police. Bon, vu que nous n’avons rien à nous reprocher cela ne dure pas très longtemps, nos sacoches sont fouillées (avec des gants s’il vous plaît) et nos identités vérifiées. Une fois le contrôle terminé, nous nous mettons en recherche de véhicules allant dans notre direction.

En effet c’est beaucoup plus agréable de discuter plutôt que d’attendre avec une pancarte et le pouce levé. Malheureusement cela prend quand même beaucoup de temps. Deux heures plus tard, alors que nous pensions dormir sur cette aire, c’est Iwan et Tatjana, Russo-Germain qui nous invitent à poursuivre un bout de route avec eux. Il nous déposent sur une aire après Frankfort. Nous avons atteint notre objectif de la journée, nous sommes ravis. Ce dernier véhicule a permis à Laura de travailler son russe. De superbes rencontres. Nous ne les oublierons pas. Il est 21h passé, l’heure pour nous de se reposer et donc de trouver un coin pour poser la tente.

Nous nous éloignons de l’autoroute, mais autour de nous ce ne sont que des terrains privés. Différent de ce que nous avons pu constater en France où nous trouvions toujours un recoin pour dormir ! Nous décidons alors de toquer aux portes afin d’éviter toute esclandre d’un particulier. La première porte fut la bonne. Nous arrivons dans un centre équestre, et par chance, la patronne Astrid parle français. Nous lui expliquons que nous cherchons un endroit pour planter la tente. Elle accepte et nous ouvre les portes d’un petit cabanon pour que nous y passions la nuit ! Nous sommes aux anges ! Nous ne pensions pas que ça marcherait si bien de demander ! Peut-être la chance du débutant ! Quoiqu’il en soit nous sommes invités à venir prendre le petit déjeuner le lendemain à 8h30.

Petit cabanon de campagne

Petit cabanon de campagne

Lire la suite