Irkutsk and the Baïkal lake

(English resume at the end of the article)

Baikal map

Baikal map

Constantine House

Il est 7h du matin quand nous arrivons à Irkoutsk il fait plutôt froid 0°. Nous voilà en plein cœur de la Sibérie. Une nouvelle ville  à découvrir et un lac à explorer!! Nous prenons le bus d’après les indications de Constantine notre hôte. Comme assez régulièrement au sorti d’une gare des chauffeurs de taxi nous aborde. Nous arrivons à rejoindre Constantine devant sa fac de langue. Il y étudie l’anglais pour devenir traducteur. On sympathise vite. Nous passons la  première journée à discuter. Chez lui c’est un peu la maison des backpackers, il ne refuse aucune requête couchsurfing.

Irkoutsk

Irkoutsk

Irkoutsk

Irkoutsk

constantine's house

constantine’s house

C’est un lieu propice aux rencontres, à l’échange.  Les itinéraires sont assez similaires. Quelques voyageurs croisés sont en route pour le Japon, la Corée mais principalement ils vont vers le sud soit Mongolie, Chine, l’Asie du sud, l’Indonésie, l’Inde…On échange des contacts, on se donne des tuyaux, on admire la vaillance ou l’organisation de certain. Tout cela autour d’un verre et de quelques amuse-bouche

Après deux jours chez Constantine et une bonne visite d’Irkoutsk, nous décidons de partir pour Olkhone Island. Après moultes discussions il semblerait que le point le plus proche d’Irkoutsk sur le lac Baikal, Listvianka, soit très touristisque et pas aussi impressionnant que le panorama de l’ile d’Olkhone. Bon, les distances ne sont pas les mêmes non plus. Une heure pour Listvianka et six heures pour Khoujir (la principale ville d’Olkhone).

C’est décidé demain pour partons pour l’ile, et on va tenter le stop en Russie pour la première fois ! Le prix des trajets en Mashroutka (minibus russes) nous a d’autant plus motivés (Autour de 1500 roubles à deux soit 15 euros par personne).

 

L’Ile d’ Olkhone

On the road to Olkhone

On the road to Olkhone

Et c’est parti pour le stop! On a déjà froid mais on y croit! . Il est 14h quand nous arrivons à notre point de Stop à la sortir de la ville, une heure plus tard un camionneur du nom de Vladimir, nous dépose à une quinzaine de km de là. On commence à se dire que ça va être un peu plus long que prévu. Une demi-heure passe et c’est Vram qui nous conduit à mi-chemin de L’île. On passe un super trajet à une vitesse moyenne de 40 km/heure à bord d’un camion transportant des troncs d’arbres. Nous arrivons à 18h30 aux abords de Boyanday.

Vram's truck

Vram’s Truck

Et là il fait vraiment froid. On commence à avoir quelques chiens errants comme compagnie. Ils sont très habiles pour demander à manger. Laura l’amie des bêtes a du mal à ne pas les caresser ce qui les multiplie en nombre assez rapidement. Au bout d’un moment voyant que nous n’avons rien à leur donner à manger ils se lassent et s’en vont. Sous l’œil soulagé de Raphaël. Bon, une heure que nous stoppons sans résultat. Il doit y avoir une voiture toute les 10/20minutes, c’est surement une des zones les plus désertiques que nous traversons en stop pour le moment, et pour sure la plus froide. On rencontre quelques ouvriers qui nous offrent un verre de vodka avant d’aller travailler. Nous acceptons volontiers. En effet ça réchauffe. Et vu l’heure il est temps pour nous de trouver un endroit pour planter la tente. A 20h tente posée, sandwich mangés, il est temps de se reposer. Au réveil il fait toujours aussi froid. Laura a très mal dormi, des bruits étranges autour de la tente. Ces bruits n’étaient en fait que des vaches. Un petit pchhhhhhht et elles bougent voir ailleurs. Mais le pire c’est le froid glacial et nos duvets qui ne sont pas suffisamment chauds. Du mal a trouvé le sommeil. Au matin c’est un chien qui gratte la tente un autre petit pschhhhhhhit et c’est fini. Nous sommes crevés, plus que la veille, mais il est tôt, l’occasion pour nous de stopper de bonne heure et espérer arriver dans la journée. Nous sommes à environ 250km d’Olkhone.

Boyanday road

Boyanday road

Le lendemain, nous n’avons pas vraiment réussi à nous réchauffer, le soleil peine à montrer son nez et le bout de nos pieds deviennent congelés. Heureusement au bout de deux heures, Hyke un ouvrier par au travail et nous prend en route.Il nous dépose à Elantsy, environ une cinquantaine de kilomètres du ferry pour Olkhone. Le froid toujours le froid, cette heure en camion nous a réchauffés mais l’idée de repasser deux heures à stopper commence à nous fatiguer. Il est 13h passé, et il fait toujours aussi froid. Quelques vieux Russes fortement alcoolisés commencent à nous taper la discute, on reste polie tout en refusant de leur donner de l’argent pour acheter de l’alcool. Ouf une voiture s’arrête. Les quatre Russes semblent pousser le conducteur à nous prendre en stop. Nous montons et roulons en direction d’Olkhone. Les kilomètres qui suivent et sont dépourvus de route. Au bout de vingt minutes l’homme s’arrête au milieu de nulle part en nous demandant de l’argent. Laura essaie de négocier avec son russe très limité mais nous n’éviterons pas les 100 roubles (2euros) pour être déposé au final une dizaine de km plus loin, près d’une station-service. Halala ! Ne sachant pas où nous étions, et ne voyant rien à pars des contrées désertiques et le froid autour sans aucune voiture croisée, on ne s’en veut pas trop d’avoir cédé à ce petit chantage.

A la station essence on recommence le stop, et c’est l’absence total de véhicule, une voiture en 10 minutes, nous tendons le pouce et c’est une mashroutka qui s’arrête…tant pis pour cette fois nous finirons en bus! Nous payerons 5euros pour deux. Arrivés au ferry nous apercevons l’île d’Olkhone. Très peu de vehicules autour. Beaucoup de bus. Une fois traversées, nous avons encore une bonne heure de route avant d’atteindre le village de Khoujir.

 Ferry time

Les trois jours à Khoujir: CouchSurfing and Philoxénia

Khoujir

Khoujir

Nous voilà en route pour rencontrer Serguei et son refuge pour voyageur : Philoxenia

Tout le monde connaît Sergueï et son refuge pour voyageur sur l’île. Nous arrivons à Philoxénia, Serguei n’arrive que dans quelques heures, c’est Valérie une Française qui nous fait découvrir les lieux. Nous rencontrons Mickael, venant de Suisse. Il nous explique que les autres sont partis en randonnée de l’autre côté de l’ile. Nous mangeons un bout et partons faire une petite balade sur l’ile. Le temps est doux pour une fin d’après-midi. Le vent s’engouffre dans les petits drapeaux de couleur avec au pied des offrandes de cigarettes, de nourritures. Des regroupements de chamans se tiennent tous les ans et certains habitent sur l’ile ce qui lui confère une atmosphère particulière.

Chaman time

Chaman time

. Déjà 18h !! Les autres voyageurs sont de retour. Nous faisons la connaissance de Ison qui vient de Corée, Luc et Lucie du Royaume-Unis, Guillaume de France et Andréu de Catalogne. Nous sommes très vite mis dans l’ambiance. Le repas sera pour 8 ce soir avec comme chef cuistot Son qui nous prépare une spécialité de Corée a base de thon. Tout le monde met la main à la pâte. Nous sommes rapidement intégrer à cette fine équipe. Il est déjà minuit passé. La fatigue se fait sentir et certains partent en ballade organisé le lendemain. Au dodo.

Philoxénia

Philoxénia

Philoxénia bis

Philoxénia bis

Le lendemain Nous décidons de continuer notre balade sur l’ile et de passer chez Nikita’guest house afin de faire quelques requêtes couchsurfing pour notre arrivée en Mongolie qui approche fortement. Après internet, nous retournons à Philoxénia alias l’amour de l’étranger. Au refuge, nous retrouvons les autres et rencontrons un autre couple de français fraîchement débarqué : Titziana et Clément. Nous allons ensemble nous balader et Raphael profite du beau temps pour se baigner dans l’eau du lac. De retour de sortie Raphaël va avec Lucie pour acheter de quoi faire des pâtes à la bolognaise.

P1110367

Olkhone view

P1110372

Olkhone coast

P1110354

Swimming time

Khoujir view

Khoujir sunset view

Le lendemain c’est le départ de quatre de nos camarades. Seulement 2 nuits avec eux et c’est pas facile de dire au revoir. Le reste de la journée nous le passons à aider Serguei dans la construction de sa nouvelle maison. Laura peins tandis que Raphaël pose du parquet avec Mickael. On se régale à donner un coup de main. Nous voilà de retour à Philoxenia pour le dernier repas avant de partir. Nous goutons le fameux poisson du Baikal grâce à Titziana et Clément. Et passons cette dernière soirée quasi exclusivement entre français! Une super expérience ! On ne regrette pas d’être passé par là ! Un très bel endroit à visiter en Sibérie, on y ressent l’atmosphère des refuges de montagnes. De la convivialité, des bon repas, et du partage.

Philoxenia team

Philoxenia team

Une fois de retour à Irkoutsk nous retournons voir Constantine, notre couchsurfeur des premiers jours. Nous retrouvons aussi deux voyageurs rencontrés à Philoxénia, Andréu le Catalan et Ison le Coréen. Content de tous se revoir on passe une super soirée. Et c’est Mateusz le Polonais rencontré à notre arrivée à Irkoutsk qui débarque! Ravis de tous se retrouver et où se rencontrer la soirée finit tard.

Le lendemain nous travaillons les articles et partons ensuite prendre nos billets de train pour Ulan Ude. C’est notre dernière étape en Russie avant la Mongolie.

(English Resume)

Constantine House

 

It’s 7 am, the temperature is 0 °C and we are at the beginning of October. Great!! We wait the bus according to Constantine’s indications. We manage to meet Constantine at his faculty of language in the center of Irkutsk. He studies English to become a translator. Discussion comes very easily.

His home it is a little bit like “backpacker’s house”, he’s no refusing anybody who‘s sending him Couchsurfing requests.

It is convenient place to the meetings, and exchange. Roads are rather similar. . Some travelers are heading for Japan, Korea but mainly they‘re going to the south Mongolia, China …Indonesia, India … We exchange contacts, advices, ideas.

After two days at Constantine and a good visit of Irkutsk, we decide to leave for Olkhone Island. After many discussions it would seem that the point the closest to Irkutsk on the Lake Baikal, Listvianka is very touristic and not so impressive as the panorama of the island. Well, the distances are not the same either. One hour for Listvianka and six hours for Khoujir (the main city of Olkhone)

Decision is taken. Olkhone Island tomorrow by hitchikking.

 

Olkhone Island

Hitchikke! We are already cold but we believe in! Many did it before us. We start and one hour later a truck driver stops. He deposits us fifteen kilometers from there. Half an hour passes and it is Vram who drives us almost halfway to khoujir . We are aboard a truck transporting tree trunks. Speed is around 40km. We arrive at 6:30 pm around Boyanday.

And here it is really cold. Frozen with some wild dogs as company.. They are very smart for asking food. Laura, the animal’s friends has difficulty to not cherishing them which multiply their number quickly. But After a while , when you got nothing eatable to give them they go away.

Well,it’s late, not many cars (4 per hours). We decide to camp. It is certainly the most deserted zone which we hitchhike. We meet some workers who offer us a glass of vodka. We accept gladly.

It is time for us to find a place to crash the tent. At 8 pm tent okay, sandwich eaten, it’s time to have a rest now.

Next morning, Laura get very badly slept because of the cold .Awake very early, so we start to hitchikke earlier We are in approximately 150km of Olkhone.

The next day, all our body is frozen. After two hours a truck stop and takes us on board, direction Elantsy, approximately 60 km to the ferry for Olkhone.

Some old Russians high-alcohol try to discusses with us. A new car stop, Its ok, we are on our way to Olkhone..Twenty minutes later the man stop and ask by for some money. Laura tries to negotiate with his limited Russian speaking but we shall not avoid 100 roubles to be deposited just ten kilometers later, near gas station. So stupid! But that’s it! Its almost the end of the afternoon, a mashroutka stops..After one minuts of reflexions we decide to take it. Impossible to pass a new night outside! Too cold! 2 hours after we are at Sergei place and his refuge for travelers: Philoxenia..We enjoy too take the ferry and to discover this beautiful Siberian Island.

3 days in Philoxenia

We arrive at the refuge, Serguei arrives only in a few hours, it is Valérie the French friend present us the places. We meet Mickael, coming from Switzerland. He explains us how is going on in Philoxenia and that the other habitants. They’re hiking on the other side of the island. We decide togo for a walk around before the sunset.

Shamans live on the island what confers him a particular atmosphere. The island welcome also a shaman meeting every year. Already 6pm the other travelers are back from their hiking. We meet Ison which comes from Korea, Luc and Lucie from the United Kingdom, Guillaume from France and Andreu from Catalonia

So happy to meet all this travelers. The meal will be for 8 this evening and Ison prepares us a Korean specialty with tuna. Everybody participate.

Next day We decide to continue our walk on the island. We find WIfi at

Nikita’ guest house to keep an eyes on our CS requests for our arrival in Mongolia which approaches fastly. After internet stuff and balade, we return to “Philosophy Xénia” alias “love of foreigners”, our refuge. We meet another couple of French: Titziana and Clément. We all go for a walk along the coast. Raphael takes advantage of the good weather to bathe himself in the lake. When we’re back it’s time to cook something for dinner. Raph and Lucie are buying all we need for make pastas Bolognese.

Tomorrow it is the departure of four of our companions early in the morning..Sad to see them go.. so good time with all. We spend the rest of this day to help Serguei in his new house. Laura paint whereas Raphaël do the floor with Mickael. We enjoy to give help. When the sun set it’s time to go back to Philoxenia for our last meal before leaving.Already three days that we re here. We enjoy the famous fish of Baikal thanks to Titziana and Clément. And let us spend this last evening almost exclusively between French! Except Mickael who comes from Switzerland but speaks French too. Well, A very beautiful place to visited in Siberia, we feel the atmosphere of mountain refuges there. Conviviality, great meal, and sharing. Now it’s time to go back to Irkutsk and to Constantine place. We also find there two travelers met to Philoxénia Andreu the Catalan and Ison the Korean. So happy. And later it is Mateusz, a Polish guy met when our arrival to Irkutsk who’s back. Delighted to meet again all this travelers. The party finishes late.

The next day we working on our articles and then buying our train tickets for next day to Ulan Ude.And also time to go… Ulan Ude waiting us.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s